Wise Trail Running : “un paradoxe entre nos achats d’équipements irresponsables et la volonté de passer du bon temps dans la nature”

par Sportagora
Wise Trail Running : “un paradoxe entre nos achats d’équipements irresponsables et la volonté de passer du bon temps dans la nature”

Wise Trail Running est une toute jeune marque de textile écologique dédiée au trail running. Lancée par Axelle et Guillaume, implantée à Pau, Wise veut s’engager dans la préservation de notre patrimoine environnemental et dans le “made in France”. Axelle et Guillaume ont lancé le 19 février une campagne de crowdfunding qui cartonne : déjà 187% de l’objectif. Alors qu’il reste encore 2 jours de campagne, découvrez l’histoire de Wise et de son couple de fondateurs.

Axelle, Guillaume, vous êtes d’abord traileurs et passionnés de nature. Comment vous êtes-vous intéressés à ce sport ?

Axelle : Cela fait maintenant 5 ans que je pratique le trail. En réalité, j’ai commencé par le triathlon avant de basculé dans le trail. Progressivement, j’ai commencé à augmenter les distances jusqu’à l’an dernier, où j’ai pour la première fois couru un 138km (l’Ultra Trail de Nouvelle Calédonie). Depuis je suis une véritable accro. Sauf que là, je suis en pause mais c’est pour une bonne raison : je suis enceinte !

Guillaume : Le début de ma pratique coïncide avec ma rencontre avec Axelle. Sur mon premier trail en compétition, j’étais en mode découverte. J’ai démarré tranquillement. Puis j’ai accéléré et j’ai doublé une fille, Axelle. Je me suis perdu, elle ma doublé, je me suis à nouveau perdu… et ainsi de suite pendant 3/4 fois. Nous avons fini par boucler la course ensemble. Et c’est comme cela que nous nous sommes rencontrés.

Après cela, j’ai complètement accroché. Nous avons partagé notre entraineur.

Par contre, contrairement à Axelle, je suis carrément courte distance : sur les formats 15 à 30km, je prends énormément de plaisir. Au-delà, ça devient vite une corvée.

Pourquoi créer une marque textile ?

Axelle : J’avais mon entreprise de graphisme et création de site internet en Nouvelle-Calédonie et Guillaume travaillait pour une entreprise minière. L’une des premières motivations a été de changer de métier, pour un métier qui ai du sens . Et idéalement de trouver un métier que nous pourrions partager et qui serait en rapport avec notre passion.

Enfin, nous sommes depuis longtemps sensibles aux problématiques environnementales. La création de Wise réunissait tous les avantages.

Et donc, comment vous est venue l’idée de Wise Trail Running ?

Axelle : Nous avons été en vacances en Nouvelle-Zélande. Là-bas (notamment dans l’île du Sud) , nous avons réalisé qu’il y avait une vraie conscience environnementale. Les Néo-Zélandais sont très engagés dans cette problématique, et cela se ressentait partout dans l’île. Ce que nous aimions dans le trail s’était de passer du temps dans des environnements comme cela.

Guillaume : Nous avons découvert ensuite que l’industrie textile étaient la 2ème industrie la plus polluante au monde. A notre échelle, quand nous faisions notre choix de textile, nous regardions surtout les caractéristiques techniques, le design mais nous avions tendance à ne pas prendre en compte l’aspect environnemental. La course au vêtement plus technique plus léger se faisait au détriment de la nature.

Axelle : et puis les marques manquent de transparence sur la conception des vêtements, sur les conditions de travail… Clairement, il y a un paradoxe entre nos achats d’équipements irresponsables et notre volonté de passer du bon temps dans la nature.

Guillaume : Ensuite, nous nous sommes posés la question de l’existence de marques éco-responsables, transparentes, avec une empreinte carbone minime et un design sympa. Au final, nous n’avons pas trouvé ce que nous voulions et nous avons décidé de créer la marque que nous rêvions de trouver sur le marché ! 

Pourquoi le nom Wise Trail Running ?

Guillaume : Wise veut dire “le sage” en anglais.

Nous voulons que notre marque prenne le contre-pied de la course à la performance. Nous voulons quelque chose de davantage axé sur l’expérience. Au final la course en elle-même, c’est un moment infime dans une saison complète faites d’une infinité d’expériences. Et les valeurs du trail, d’entraide, de solidarité, de partage… sont des valeurs qui nous parlent.

Aujourd’hui, à quel stade en êtes vous ?

Axelle : Notre campagne de crowdfunding se finit jeudi. La campagne permettra d’obtenir des financements pour lancer la première collection. Si nous atteignons les 200%, nous pourrons même lancer une 2ème collection.

Guillaume : Après la pré-vente, nous allons continuer à vendre en ligne. Mais également, nous commençons à réfléchir à être distribué dans les magasins spécialisés.

Pour la 2ème collection, nous allons développer une dynamique de co-construction : nous allons créer un groupe Facebook pour pousser les traileurs à participer à la conception des produits. Ce qui est déjà ressorti, c’est une attente autour d’un t-shirt en entrée de gamme tout en gardant nos objectifs. C’est un gros défi pour nous !

Axelle : Il y a également une grosse attente autour de la création d’un short fille et de débardeurs !

Pouvez-vous nous expliquer le circuit de fabrication de vos tenues ?

Wise Trail Running - chaine de production

Guillaume : Il faut savoir qu’il n’y a plus de filature en France. Nous avons été obligés de voir les voisins italiens et espagnols.

Pour vous expliquer notre circuit de fabrication, nous allons prendre l’exemple du haut. Notre but est de proposer une alternative à l’utilisation du pétrole. Au lieu d’utiliser une huile à base pétrole, nous utilisons une huile de ricin. Le t-shirt est donc bio-dégradable en 3 ans sous certaines conditions. Le fil est conçu dans le Nord de l’italie. Les fils sont ensuite tissés dans l’Isère et les tenues sont in fine fabriquées à Paris. Au total, une tenue parcourt 1 000km d’un bout à l’autre de la chaine de production.

Axelle : Pour la jupe, nous faisons du recyclage. Des marins pécheurs du Golfe de Gascogne récoltent du plastique pendant leur pêche. Il le ramène à quai à l’association Seaqual qui se charge de la récolte et qui le donne à transformer en Espagne.

Pourquoi avoir choisi le Béarn pour implanter votre société ?

Guillaume : J’ai grandi ici. J’avais réussi à convaincre Axelle de venir passer 6 mois à Pau avant de partir en Nouvelle-Calédonie. Comme nous adorons tous les deux l’endroit, au moment de quitter l’archipel, Pau s’est imposé comme une évidence.

Axelle : Et il y a un gros écosystème trail dans la région : beaucoup d’événements, de bons traileur-se-s…

Quelles sont vos ambitions ?

Axelle : Nous aimerions lancer rapidement la production de la 1ère collection et la 2ème collection.

Guilaume : Nous allons vite intégrer les retours de nos clients, leurs commentaires et lancer des produits qui répondent au mieux aux attentes des gens.

Vous devriez aussi aimer