Catégorie :

Actualité

    Claire Dupont : « C’est la connexion entre mon expérience de vie malheureuse et ma passion pour la montagne qui ont fait naître Summits Of My Heart »

    En octobre 2018, Claire Dupont lance l’association « Summits of My Heart » qui intervient dans la récolte d’argent pour aider les enfants de 3 mois à 18 ans atteints d’une malformation cardiaque. Après 10 ans de combat pour venir à bout de la maladie de sa fille, Claire a choisi de continuer le combat pour permettre à d’autres enfants de se battre.

    Il y a 10 ans, la fille de Claire Dupont est diagnostiquée d’une maladie cardiaque rare à l’âge de 9 mois. Du jour au lendemain, la vie de Claire et sa famille bascule. Elle consacre tout son temps et son énergie à sa fille, qui subit une opération d’urgence et qui continue à être surveillée de près par les médecins. C’est seulement 10 ans après qu’elle est déclarée définitivement guérie. Une bataille remportée par Claire et sa fille mais l’histoire ne s’arrête pas là.

    « C’est la connexion avec mon expérience de vie malheureuse et ma passion pour la montagne qui ont fait naître Summits Of My Heart »

    En octobre 2019, Claire Dupont crée l’association « Summits Of My Heart » dans le but de venir en aide aux enfants atteints de maladies cardiaques. C’est dans les couloirs des hôpitaux qu’elle fréquente, qu’elle cultive cette envie de venir en aide aux autres, et aux plus démunis. Grâce à Summits Of My Heart, elle contribue à sauver des enfants ! C’est son moyen à elle de rendre ce que tout le monde lui a donné pour sauver sa fille.

    « Dans ce projet-là, je comptabilise mes battements de cœurs jusqu’aux cimes, je les convertis en euros et cela me permet d’opérer des enfants cardiaques qui sont défavorisés, issus de pays où il n’y a ni les moyens techniques, ni les moyens financiers de les opérer. »

    Grâce aux fonds récoltés par Claire, 2 enfants ont déjà été sauvés. Le coût de ce type d’intervention reste très élevé. Son action nécessite la participation de généreux donateurs mais aussi de bénévoles pour pouvoir mener à bien chaque cas.

    « Pour opérer un enfant, c’est au minimum 12 000€. Dans ces 12k, il y a le rapatriement via Aviation Sans Frontières, avec des hôtesses de l’air et des pilotes qui voyagent bénévolement pour aller chercher et ramener des enfants. Il y a un relais avec des services d’accueil qui habitent dans un certain périmètre autour des hôpitaux où sont opérés les enfants. (11 centres en France). Ils sont ensuite opérés dans les 5 jours après leur arrivée. Une fois l’acte chirurgical réalisé, les enfants restent en convalescence à l’hôpital avant de retourner dans leur famille d’accueil pour la post convalescence. Ils sont ensuite rapatriés dans leur pays. »

    Mais pourquoi des battements de cœurs ? A l’âge de 13 ans, Claire a découvert les sports de montagne, et notamment la randonnée. Elle a tout de suite accroché avec ce sport de plein air où la nature et l’effort se marient parfaitement. Comme elle le rappelle, la performance n’est pas le but de ses actions :

    « Je n’ai jamais aimé la compétition. Je suis déjà suffisamment en compétition avec moi-même que je n’ai pas besoin de me mesurer à quelqu’un d’autre. »

    Son goût de l’effort, Claire s’en sert pour pouvoir mener à bien son projet. Elle décide de reverser 1 centime d’euros par battement de son cœur dans le but de récolter un maximum de fonds. C’est de cette manière qu’elle a débuté sa contribution personnelle en allant disputer des marathons.

    « Mon objectif est de mesurer ma fréquence cardiaque, mes battements de cœurs, sur l’effort, et je reversais de ma poche 1 centime d’euros par battement de cœur en mécénat. Sauf qu’après un marathon, je reversais 500€. Contre les 12000€ nécessaire ce n’est pas grand-chose. »

    C’est donc sur cette base qu’elle entame un programme un peu fou dans les Pyrénées à travers son association. Son objectif, grimper les 90 sommets les plus hauts de la chaîne pyrénéenne et comptabiliser ses battements de cœurs pour pouvoir reverser des fonds à l’association. Partie du bas de l’échelle, Claire a rencontré ses futurs partenaires économiques et financiers au travers de ses aventures :

    « En haut de chaque sommet, je dépose mon drapeau avec un cœur comme les fanions que l’on trouve au Népal. Des gens passent après moi, voient le drapeau, et en communiquant un peu sur les réseaux, ils ont commencé à me suivre. Un jour, un gérant d’un magasin de montagne de Laruns m’appelle. Mon projet lui parle et me propose son aide. Grâce à ce premier partenaire, j’ai été contacté par un directeur d’agence du Crédit Agricole qui s’est impliqué dans le projet. J’ai finalement obtenu un financement de la fondation Crédit Agricole Pyrénées Gascogne qui m’a versé plus de 10 000 €

    « Ma fille a fait 42 sommets à mes côtés. Elle se sent autant concernée par la cause que moi. »

    De fil en aiguille, le projet de Claire prend du sens et de l’ampleur. Aux côtés de sa fille qui continue le combat auprès d’elle, les deux femmes gravissent les sommets comme une évidence. C’est également un moyen pour Claire et sa famille de rendre tout le soutien qu’ont su leur apporter plusieurs personnes dans les moments les plus durs.

    « J’ai découvert des gens qui avaient des valeurs. Je me suis rendue compte de la chance d’être née et de vivre en France, de pouvoir donner une carte verte comme si l’on donnait une carte bleue sans rien débourser, c’était une bénédiction de la vie. A l’hôpital, j’ai rencontré des personnes fabuleuses, qui, le temps de parfois une heure ou deux via des activités, des clowns, venaient nous donner une bouteille d’oxygène très précieuse »

    Waves of my heart, un nouveau projet sorti de l’eau

    Maintenant son cas personnel réglé, Claire Dupont continue de se lancer dans de nouveaux projets pour venir en aide aux enfants atteints de ces maladies cardiaques. Malgré le confinement et la difficulté de se déplacer entre les régions, elle ne se décourage pas pour autant. En Mai prochain, une deuxième association parallèle va voir le jour dans la région : « Waves of my heart »

    « J’ai créé un nouveau projet « Waves of my heart ». Comme on vit dans les Pyrénées Atlantiques, on parle de pic à la montagne comme de pic dans l’eau donc tout couler de source. On a voulu faire la même chose, mesure l’accélération cardiaque jusqu’au sommet de la vague. »

    Une nouvelle aventure plus familière pour la jeune femme puisqu’elle travaille depuis longtemps au sein de l’entreprise RipCurl basée au Pays Basque depuis de nombreuses années. Son expérience professionnelle et son réseaux plus élargi donnent un nouveau souffle au projet et de nouveaux espoirs à Claire Dupont de pouvoir sauver à nouveaux plusieurs enfants.

    « Sur ce projet, je vais m’appuyer sur des athlètes, des ambassadeurs, qui vont porter les valeurs de mon projet, le dépassement de soi, la résilience, la passion pour le sport, l’effort et la solidarité. Ces gens-là vont engager leur cœur pour que d’autres en aient un. »

    Un bel exemple de solidarité où les valeurs du sport contribuent une nouvelle fois à sauver des vies. A suivre aux côtés de Claire Dupont dès le mois de Mai avec son événement de lancement qui se déroulera à Anglet le dimanche 2 mai 2021.

    Jean Dos Santos

    • 90 SOMMETS GRAVIS
    • 90000 EUROS ENTIEREMENT REVERSES A MECENAT CHIRURGIE CARDIAQUE
    • 132 MÉDECINS ÉTRANGERS FORMÉS
    • 34 MISSIONS A L’ETRANGER
    0 commentaire
    1 FacebookTwitterLinkedinWhatsappEmail
Plus récents